Avortement - interruption de grossesse : pour le droit au libre choix

Statistiques de l'avortement, Suisse et comparaison internationale

Statistiques 1970-2014
Statistique 2011, commentaire
Statistique 2008, commentaire
Statistique 2003, commentaire
Les faits et les données, présentation ppt 2013
Statistique 2009, publication de l'Office fédéral de la statistique
Statistique 2010, publication de l'Office fédéral de la statistique
Statistiques de l'Office fédéral de la statistique 2014   /   Commentaire de l'OFS

Taux d'avortement pour 1000 femmes de 15 à 44 ans, selon les cantons
Comparaison internationale
Grossesses à l'âge adolescent
Profil des femmes concernées

Dès 1966, le professeur Heinrich Stamm a recueilli les statistiques cantonales des interruptions de grossesse légales. Au début, les données exactes n'étaient disponibles que dans quelques cantons. La situation s'est cependant amélioré au cours des années.
À la fin des années 90, les interruptions de grossesse ont été déclarées à une instance cantonale, le plus souvent au médecin cantonal, dans tous les cantons (à l’exception de ZH et SO). On y dispose donc de statistiques cantonales officielles. Le nombre pour la Suisse entière reste une estimation jusqu'en 2002 (surtout à cause de la statistique manquante de ZH).

Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle législation au 1er octobre 2002, tous les cantons sont obligés de tenir une statistique. Puisque plusieurs cantons ont changé le mode d'enregistrement et que pour ZH on ne disposait que d'estimations précédemment, les statistiques à partir de l'année 2002 ne sont pas entièrement comparables aux années précédentes. Néanmoins, il est certain que le régime du délai n'a pas fait augmenter le nombre d'IVG en comparaison des années précédentes (2000 et 2001).

Certaines tendances ressortent de l'évolution des chiffres : il y a sans doute eu diminution entre 1970 et 1990, grâce à une meilleure contraception. Les années suivantes se caractérisent plutôt par une stagnation, avec des fluctuations, mais surtout par une forte diminution du "tourisme de l'avortement", c'est-à-dire qu'il y a eu un transfert d'interventions des cantons qui ont toujours été libéraux vers les cantons jadis restrictifs.

Avec 6,3 IVG pour 1'000 femmes de 15 à 44 ans (2014), la Suisse est le pays présentant le taux d'avortement le plus bas en Europe occidentale.

Tab. 1  Interruptions de grossesse légales en Suisse
(femmes domiciliées en Suisse, pour autant que les données soient disponibles)
- 1970 1980 1985 1990 1993 2000 2001 112002 112003 142005 200715 2009 2010 2011 2012 2013 2014
ZH1,4  8000 6000 6000 4500 3700 3000 2900 72800 122329 2139 2090 1964 2099 2156 2068 2083 1937
GE 3000 3526 2110 2280 1882 1520 1490 91440 131413 1424 1332 1347 1311 1340 1340 1187 1073
VD 22242 21712 21763 31658 31606 31785 31700 1533 1242 1180 1321 1378 1525 1393 1343 1336 1320
BE 1062 1207 1159 1072 1098 1162 1176 1185 1022 973 1069 1088 1108 1209 1164 1079 1148
BS 2970 21163 2791 2771 706 340 377 371 332 465 300  356 367 315 308 295 271
NE 725 456 411 420 393 389 411 395 327 322 272 199 275 286 352 322 302
BL4 84 247 272 257 185 332 336 307 306 342 287 296 289 317 289 304 261
AG 94 444 460 434 542 6700 6700 6650 597 571 441 448 479 529 466 402 512
GL 12 43 29 37 35 54 45 36 26 36 32 35 39 38 38 36 30
TI4 19 391 538 608 675 613 666 618 12527 480 452 406 428 455 387 422 378
JU - 17 46 85 89 3114 3106 110 89 90 76 110 87 85 51 64 70
SH2 12 56 19 65 85 118 106 85 84 86 61 89 100 99 91 101 104
SO 7 166 169 217 205 1330 1340 7300 249 233 232 204 235 253 256 222 260
GR2 20 69 57 79 122 204 200 206 187 204 20316 193 174 177 190 162 152
TG 28 118 1100 111 147 164 216 8200 189 189 195 185 211 187 203 214 210
SG2 20 171 122 179 267 457 467 430 449 438 503 465 562 548 500 491 484
AR 14 16 10 8 8 23 23 29 33 40 44 36 35 36 40 39 39
LU2 6 28 69 64 119 389 366 396 415 391 380 379 390 365 399 358 399
FR 0 5 15 111 162 219 272 267 256 297 255 296 267 263 290 293 347
SZ 1 - 4 8 10 42 41 49 65 70 108 89 111 115 116 116 119
VS - 1 - 115 190 3236 3229 9240 178 224 241 314 343 321 367 325 377
ZG 0 0 1 2 7 19 75 104 89 97 89 111 133 62 108 119 84 94
UR 1 0 0 0 0 12 15 27 24 20 11 14 18 12 11 16 19
OW - 0 0 0 0 0 0 104 33 27 19 27 18 22 23 17 20
NW 0 0 0 0 0 0 0 0 10 13 14 26 38 35 21 27 30
AI 0 1 0 0 0 0 0 2 5 5  6 5 7 7 2 4 6
Canton de domicile inconnu 183 105 72 44 43 48 28
CH 16317 15837 14146 12986 12145 12278 12286 1111769 1110484 1410348 1510245 10187 10650 10715 10477 10137 9990
. . Cantons libéraux . Cantons moins libéraux.   Cantons restrictifs
Remarques:
Au 1er octobre 2002, le régime du délai est entré en vigueur. Depuis lors la déclaration des interruptions de grossesse est obligatoire dans tous les cantons.
1     Estimations (pour SO de 1994 à 2002, VS jusqu’en 1995 et ZH jusqu'en 2002) se basant sur les statistiques des hôpitaux et des enquêtes auprès des médecins pratiquant les IVG. A ZH tous les médecins effectuant des IVG (gynécologues et généralistes) et tous ceux habilités à donner l’avis conforme ont été interrogés en 1993 et de nouveau en 1999 (taux de réponse au-dessus de 95%).
2     Dans ces cantons, jusqu’en 2001, on n’a enregistré que les avis conformes (BS jusqu’en 1990, VD jusqu'en 1989, SG et SH jusqu'en 1999). Parmi les femmes recevant un avis positif, toutes n’ont pas interrompu la grossesse. Par conséquent, les chiffres donnés pour ces années sont plutôt trop élevés. Dès octobre 2002,  il s’agit dans tous les cantons du nombre d’IVG effectivement pratiquées.
3     Nombre des demandes d’IVG ( JU depuis 1995/96, VD depuis 1990). Dès oct. 2002: interventions effectuées. Les chiffres à partir de 2002 sont donc comparables sous réserve seulement avec les années précédentes. (cf. remarque 2).
4     Dans quelques cantons (en particulier TI, BL, ZH) jusqu'en 2002, un certain nombre d’IVG était pratiqué sur des femmes non domiciliées en Suisse (par exemple frontalières), sans que ce fait apparaisse dans les statistiques. Les estimations du total pour les années avant 2002 sont donc plutôt trop élevées que trop basses. C'est le cas surtout pour la période 1970-1990. (cf. remarques 2 et 3).
5     En 1998, une clinique a été fermée à BS, tandis qu’une autre a été ouverte à BL. Il y a donc eu un transfert d’interventions d’un canton à l’autre.
6     Dans le canton d’AG les chiffres ont été arrondis par l’office du médecin cantonal à partir de 1996.
7     Estimation sur la base du nombre enregistré pour le dernier trimestre.
8     Estimation sur la base du nombre enregistré pour le dernier trimestre et des informations des hôpitaux.
9     Estimation sur la base des demandes jusqu’au 30 septembre, le chiffre pour le dernier trimestre n’étant pas disponible.
10   Chiffre pour le deuxième semestre. Chiffre du premier semestre inconnu.
11   Entrée en vigueur du régime du délai au 1er octobre 2002. D'où nouveau mode d'enregistrement dans certains cantons (AG, SO, VD, ZH en particulier). Pour cette raison, les chiffres à partir de 2002/2003 ne sont pas entièrement comparables aux années précédentes (cf. remarques 2 à 4 et 12).
12   En 2003, pour la première fois les femmes résidant à l’étranger ont été enregistrées séparément. Elles étaient 78 au Tessin, 196 à Zurich. Pour la comparaison avec l’année précédente, ce nombre doit être ajouté.
13   Chiffre comprenant les femmes résidant à l’étranger (pour la première fois leur nombre n’a pas été publié séparément).
14   Chiffres de l'OFS, après déduction du nombre de femmes résidant à l'étranger pour les cantons où ce nombre est connu.
15   Pour la première fois, pour l'année 2007, l'OFS présente les chiffres et les taux par canton de domicile des femmes concernées. C.-à.-d. les IVG de femmes qui ont avorté dans un autre canton sont attribuées à leur canton de domicile. Les chiffres ne sont donc pas comparables 1:1 avec les années précédentes. Dans les cantons avec un "tourisme gynécologique" les chiffres paraissent plus bas que précédemment, dans les cantons de provenance des "touristes" ils sont plus élevés.
16  Il est supposé que toutes les 203 IVG enregistrées dans ce canton qui n'a pas de données sur le lieu de domicile pour 2007 concernent des femmes domiciliées dans le canton.

FAUX: "Le nombre d'avortements clandestins en Suisse est élevé"

Les milieux anti-avortement n'ont jamais pu présenter de chiffres sérieux, et encore moins de preuves, permettant d'étayer leurs assertions contraires.

Littérature
Addor V. et al.: Abortion trends 1990-1999 in a Swiss region and determinants of abortion recurrence. Swiss Med Wkly 2003;133:219-226
Addor V. et al.: Interruptions de grossesse dans un canton suisse de 1990 à 1993: implications pour la surveillance épidémiologique. Rev. Epidém. et Santé Publ. 1997; 45:474-482
Dondénaz M., Gloor P.-A. et al.: L'interruption de grossesse en Suisse: chiffres de 1982 à 1986. Méd.et Hyg.47,1069-1074,1989
Dondénaz M. et al.: L'interruption de grossesse en Suisse: 1987-1990. Méd.et Hyg. 50:926-934,1992
Dondénaz M. et al.: Schwangerschaftsabbruch in der Schweiz 1991-1994. SÄZ 77:99-105,1996
Dondénaz M. et al.: Schwangerschaftsabbruch in der Schweiz 1942-1996. PRAXIS 86:340-347, 1997
Dondénaz M. et al.: Interruption de grossesse en Suisse 1966-1996, une baisse des chiffres liée à la contraception. Méd et Hyg, 56: 961-8, 1998
Gloor P.-A. et al.: L'interruption de grossesse en Suisse. PRAXIS 71:225-229,1982
Gloor P.-A. et al.: L'interruption de grossesse en Suisse. Situation d'après les données de 1979 à 1981 et évolution. Méd.et Hyg. 42: 1144-1150,1984
Gloor P.-A. et al.: Der Schwangerschaftsabbruch in der Schweiz, Entwicklung nach 1979 bis 1981. PRAXIS 74: 434-438, 1985
Höpflinger F. et al.: Sozio-Demographische Determinanten des Geburtenrückgangs. Schlussbericht an den Schweiz. Nationalfonds, 1982
Narring F et al. Les interruptions volontaires de grossesse à l'adolescence dans le canton de Vaud. Rev. méd. Suisse rom., 117 : 47-53, 1997
Stamm H. Schwangerschaftsunterbrechung. Bibliotheca Gyn. No 55, Karger, 1970
Stamm H. et al.: Schwangerschaftsabbruch in der Schweiz 1982 bis 1986. PRAXIS 79: 229-234, 1990


Taux d'avortement pour 1000 femmes

Tab. 2  Interruptions de grossesse pour 1000 femmes âgées de 15 à 44 ans
(femmes domiciliées en Suisse / dès 2005 dans le canton)
 

1   Estimation, y compris les femmes venant d'autres cantons
2   VS: estimation jusqu’en 1994; chiffre officiel des demandes d’IVG dès 1996.
3   Entrée en vigueur du régime du délai au 1er octobre 2002. D'où nouveau mode d'enregistrement dans certains cantons (dont VD). Pour cette raison, les chiffres dès l'année 2002 ne sont pas entièrement comparables aux années précédentes.
4  Tessin et Zürich : dès 2003 il s'agit du taux des femmes domiciliés dans le canton exclusivement.
5  Dès 2005, taux dans le canton de domicile selon l'OFS.

. Cantons libéraux
. Cantons moins libéraux
. Cantons restrictifs
Canton 1970 1990 1993 2000 2001 20023 20033 2004 20055 2006 2007 2010 2011 2012 2013 2014
ZH 321 17.31 14.61 121 11.81 10.61 7.74 7.5 7.3 6.8 7.7 7.5 7.6 7.2 7.2 6.7
GE 36.6 26.2 21.5 17 16.4 16.2 15.2 16 14.7 14.9 14.2 13.5 13.8 13.8 12.2 10.8
VD 19.5 12.5 12 13.4 12.9 11.7 9.43 8.7 8.1 8.8 9.5 10.4 9.4 8.9 8.8 8.5
BE 5.2 5.2 5.4 6 6.13 6.2 5.4 5.6 4.8 5.2 5.7 6.0 6.5 6.3 5.8 6.2
BS 18.7 19.2 17 8.9 10 9.7 8.6 11.9 9.5 7.7 7.9 9.5 8.5 8.3 8 7.2
NE 19 12 11.3 11.5 12.1 11.7 9.8 10.8 8.9 10.1 8.0 8.2 8.4 10.4 9.4 8.8
BL 1.8 5.1 ? 6.3 6.7 5.8 6 6.2 4.6 4.0 5.5 5.7 6.3 6.4 6.2 5.3
AG 1 3.9 4.6 6 5.9 5.5 53 5 4.3 3.2 3.7 4.0 4.4 3.9 4.2 4.2
GL 1.7 4.7 4.3 6.8 5.7 4.6 3.3 6.4 4.3 4.1 4.3 5.4 5.2 5.3 5 4.2
TI 0.4 9.6 10.4 9.5 10.4 9.5 8.24 8.0 7.3 7.3 7.0 6.7 7.4 6.3 6.8 6.1
JU - 6 6 8.2 7.6 7.8 6.5 7.3 6.0 7.2 5.7 6.7 6.6 3.9 4.9 5.4
SH 0.8 4.3 5.5 8 7.2 5.83 5.7 5.7 5.3 5.6 4.3 7.0 7.0 6.4 7.1 7.4
SO 0.1 4.5 4 6.51 6.71 5.93 4.7 4.9 4.1 4.2 4.7 4.8 5.2 5.3 4.6 5.4
GR 0.6 2.1 3 5.2 5.1 5.3 4.8 4.9 (5.3) (5.5) ? 4.6 4.8 5.2 4.5 4.3
TG 0.8 2.5 3.1 3.4 4.5 4.11 3.9 4 (3.9) (3.9) 4.0 4.3 3.8 4.2 4.4 4.3
SG 0.3 2 2.8 4.8 4.9 4.5 4.6 4.7 (4.5) (4.9) 5.3 5.9 5.7 5.2 5.2 5.1
AR - 0.8 0.7 2.2 2.2 2.7 3.2 4.3 (3.9) 1.9 4.5 3.7 3.7 4.2 4.3 4.1
LU 0.1 0.9 1.6 5.2 4.8 5.2 5.5 4.9 4.9 4.0 5.0 5.0 4.7 5.1 4.6 5.1
FR 0 2.3 3.3 4.2 5.2 5 4.8 5.1 5.2 4.5 4.6 4.6 4.5 4.9 4.9 5.7
SZ - 0.3 0.4 1.5 1.4 1.7 2.3 3 (2.4) 3.1 3.8 3.9 4.0 4.1 4.1 4.2
VS 2 0 0.3 1.6 3.9 3.8 4 2.9 2.4 3.4 2.5 4.0 5.6 5.2 5.9 5.3 6
ZG 0 0.3 0.9 3.4 4.6 3.9 4.3 3.9 3.1 3.2 4.9 2.8 4.8 5.3 3.7 4.1
UR 0 0 0 1.6 2 2.9 3.4 3.4 2.4 1.6 1.6 2.7 1.8 1.7 2.5 3
AI 0 0 0 0 0 0.7 1.7 2 (1.7) 2.0 2.0 2.3 2.3 0.7 1.4 2
OW 0 0 0 0 0 0.6 4.7 3.3 3.1 4.4 2.7 2.6 3.1 3.3 2.5 2.9
NW 0 0 0 0 0 0 1.2 0.7 (1.6) 1.7 1.7 4.8 4.5 2.7 3.6 4
CH 12.11 8.71 81 8.11 8.21 7.73 6.8 7 6.6 ? 6.7 6.8 6.8 6.7 6.5 6.3
Remarques:
Jusqu'en 2004, le taux pour 1000 femmes est calculé sur la base du total des IVG pratiquées dans un canton sur toutes les femmes domiciliées en Suisse (y compris celles venant d'un autre canton). De plus, certains cantons n'ont pas relevé séparément les femmes domiciliées à l'étranger. Le nombre d'IVG est cependant rapporté aux seules femmes domiciliées dans le canton. Il ne s’agit donc pas du taux réel des femmes domiciliées dans le canton. Il est surestimé, surtout pour les cantons de ZH, GE, VD (TI jusqu'en 2002), le „tourisme gynécologique" venant d'autres cantons ou de l'étranger étant inclus.
Dès 2005, nous reproduisons le taux dans le canton de domicile selon l'OFS (calculé sur la base des IVG de femmes domiciliés dans ce canton exclusivement). En conséquence, ces taux ne peuvent pas être comparés 1:1 aux années antérieures, surtout dans les cantons qui connaissent un "tourisme gynécologique".
Commentaire
Jusque dans les années 90, il existait un "tourisme de l'avortement" considérable depuis les cantons catholiques conservateurs vers les cantons libéraux. Pour cette raison, les taux d'avortement à Zurich et à Genève, principales destinations de ce tourisme, étaient extrêmement élevés. Dès le début des années 90, la situation a commencé à se normaliser. Aujourd'hui, les taux dans les cantons citadins et qui présentent une proportion élevée de résidantes étrangères (notamment GE, BS, ZH) restent nettement au-dessus de ceux de cantons ruraux avec peu d'étrangers. cf.Femmes de nationalité étrangère
Sources:
- Pour 1970: Messaggio al Gran Consiglio, cant.TI, 5.10.1993
- OFS (population par groupes d’âge)
- Dondénaz et al., Méd.Hyg., 50,1992
- autorités cantonales compétentes
- Office fédéral de la statistique (dès l'année 2002)

Taux pour 100 naissances

Tandis que dans les années 60 on estimait à 50 le nombre d'avortements sur 100 naissances en Suisse, ce taux a passé à 11,7 IVG pour 100 naissances aujourd'hui (2014). C'est-à-dire, environ une grossesse sur 10 est interrompue.


Aujourd’hui, la Suisse fait partie des pays où il y a le moins d’IVG.

Tab. 3  IVG / 1000 femmes (15 - 44 ans)
Allemagne (2015) 6.8
Angleterre+Wales (2014) 15.9
Belgique (2011) 9.3
Bulgarie (2013) 21.2
Canada (2014) 11.6
Danemark (2014) 13.8
Espagne (2014) 10.5
Fédération de Russie (2013) 32.9
Finlande (2014) 10
France (2013) 18.1
Hongrie (2013) 17.4
Italie (2013) 9
Lituanie (2013) 9.3
Norvège (2014) 13.9
Pays-Bas (2014) 8.5
Portugal (2014) 8.3
Roumanie (2013) 21.2
Suède (2014) 20.2
Suisse (2014) 6.3
USA (2011) 16.9
Sources:
Statistiques nationales / Eurostat / WHO European Health for all database
Alan Guttmacher Institute 2014

cf. graphiques tendances dans différents pays

nach oben