Avortement - Interruption de grossesse : Pour le droit au libre choix

Comité pluriel des femmes pour le OUI au régime du délai
Communiqué de presse du 15.05.2002

Un OUI unanime des femmes au régime du délai

Le Comité pluriel des femmes pour le OUI au régime du délai s'engage pour que le 2 juin le peuple accepte le régime du délai déjà approuvé par le Parlement fédéral. Le Comité qui regroupe des femmes appartenant aux cinq plus grands partis du pays ainsi qu'à la Fédération suisse des femmes protestantes se mobilise pour défendre cette cause au-delà des frontières partisanes. A l'unisson, ces femmes soutiennent la responsabilité propre et le droit au libre choix de la femme et du couple pour qu'ils puissent décider eux-mêmes, dans les 12 premières semaines et après un entretien médical approfondi, de l'interruption d'une grossesse.

La responsabilité des parents concerne en premier lieu la femme, c'est pourquoi !a femme doit pouvoir décider personnellement et avec son partenaire de sa grossesse. Au nom de nombreuses associations de femmes - et au-delà de toutes les frontières entre les partis - Brigitta Gadient, conseillère nationale UDC, Ruth Genner, conseillère nationale des Verts, Catherine Donnet, femmes PDC, Marianne Dürst-Kundert, femmes PRD et Maria Roth-Bernasconi, femmes socialistes s'engagent pour un vigoureux OUI au régime du délai et pour un NON tout aussi retentissant à l'initiative dite «pour la mère et l'enfant». Ursula Angst-Vonwiller de la Fédération suisse des femmes protestantes les soutient au nom des chrétiennes engagées.

NON à la mise sous tutelle des femmes

Une consultation médicale et psychologique des femmes concernées va de soi. Le régime du délai qui a été approuvé par une majorité du Parlement et du Conseil fédéral prescrit explicitement qu'un médecin doit informer sérieusement la femme enceinte et lui offrir l'accompagnement dont elle a besoin. Toutefois, une consultation obligatoire est clairement rejetée, la contrainte étant à l'opposé de l'autonomie décisionnelle visée par le régime du délai. En outre, les centres de consultation spécialisés, les médecins, les psychologues, les conseillères en planning familial sont résolument opposés à tout entretien contraignant.

Le régime du délai respecte les femmes et les traite en adultes; il leur offre le moyen, en situation de détresse, de choisir la voie de l'IVG, sans pour autant être criminalisées.

Les opposants investissent des millions dans leur campagne!

L'initiative lancée par des milieux fondamentalistes, sur laquelle le peuple devra aussi s'exprimer le 2 juin, veut interdire tout avortement - même quand une grossesse est la conséquence d'un viol. Ces milieux dépensent des millions pour une campagne démagogique, qui joue avec les sentiments et manipule l'opinion publique avec des demi-vérités et des désinformations ciblées.

L'obligation d'enfanter est une atteinte à la dignité humaine. Au nom du droit de choisir et du respect de la femme, le Comité pluriel dit clairement NON à l'initiative populaire dite « pour la mère et l'enfant ».

nach oben

Campagne OUI au régime du délai