Avortement - Interruption de grossesse : Pour le droit au libre choix

Le développement de l'embryon

Quelques notions
Faits biologiques
Le développement du cerveau / Sensibilité à la douleur
Embryon, grandeur nature (graphique)
Photos d'embryons (agrandis)

ATTENTION :
La très grande majorité des interruptions de grossesse se fait dans les premières 5 à 10 semaines d'aménorrhée (correspondant à 3 à 8 semaines de développement embryonnaire). Pour faire appel aux émotions et semer la confusion, les adversaires de l'avortement aiment présenter des images de foetus bien plus développés, fortement agrandies, souvent avec une indication erronée de l'âge du foetus.

Quelques notions :

FAUX: "Les connaissances scientifiques prouvent que l'embryon est un homme"

La biologie nous permet aujourd'hui de décrire ce qui se passe exactement dans les différents stades du développement de l'embryon. Par contre, quelles sont les caractéristiques qui font l'homme, la personne humaine, quelle est la valeur morale de la vie embryonnaire en comparaison avec d'autres valeurs, ce sont là des questions éthiques et philosophiques auxquelles la science ne peut répondre.

Faits biologiques

Il n'est pas possible de définir le moment précis où commencerait la "vie humaine", car il s'agit d'un processus. La vie ne commence pas à un certain moment, elle est donnée de génération en génération. Chaque ovule fécondable et chaque spermatozoïde est vivant et "humain". Ils contiennent chacun la moitié des chromosomes et des caractères héréditaires d'un futur embryon. Chacune de ces cellules est unique en son genre et se distingue génétiquement de tous les autres ovules et spermatozoïdes.

Lors de la fécondation, deux gamètes génétiquement uniques s’unissent. Ce processus dure 24 heures. Ensuite l’ovule fécondé commence à se diviser. Le nouveau génome ne devient actif qu'au stade de 4 à 8 cellules, c'est-à-dire au cours des 2-3 jours suivants.

Au début, les cellules du blastocyste (embryon au tout premier stade du développement) sont encore indifférenciées, „totipotentes". L’on ne peut pas encore déterminer quelles cellules formeront l’embryon proprement dit et lesquelles donneront le placenta. Jusqu’au 5ème jour, 60% des blastocystes s'atrophient spontanément et sont éliminés lors de la menstruation. Personne ne parlerait alors de la mort de "personnes".

Dès le 6ème jour, l’ovule fécondé commence à se fixer dans l’utérus (nidation). Le 14ème jour, ce processus est terminé. La formation de jumeaux est possible jusqu’à ce moment-là. C'est-à-dire que deux ou plusieurs individus peuvent se développer à partir d'un seul matériel génétique. C'est maintenant que commence la période embryonnaire proprement dite (4e à la 8e semaine).

Les premiers organes commencent à se former dès la 3ème semaine. Une circulation sanguine rudimentaire fonctionne trois semaines après la fécondation. C'est dès le 23ème jour env. qu'apparaissent les premières contractions de l'ébauche cardiaque. Après huit semaines (dix semaines après la dernière menstruation, tous les organes existent à l’état rudimentaire, toutefois ils sont encore loin de pouvoir fonctionner. Les poumons notamment sont incapables de fonctionner avant 20 semaines, même avec la ventilation artificielle un prématuré ne peut donc pas survivre avant. A partir de la 9ème semaine, le stade foetal commence.

A partir de 22 semaines de grossesse (20 semaines après la fécondation), un prématuré a une chance minime de survie en dehors du corps de la femme, grâce à l'emploi des techniques médicales les plus pointues. Pour les prématurés de moins de 28 semaines, il reste cependant un risque de 25% que l'enfant souffre de lésions graves et irréversibles.

Le développement du cerveau

Au début de la 4ème semaine après la fécondation, le tube neural (ébauche rudimentaire du système nerveux) se ferme, étape préliminaire du développement du cerveau et de la moelle épinière. Les premiers neurones (cellules du cerveau) se forment à la fin de la 4ème semaine. Dès le 33ème jour, on constate un développement différencié de la moelle épinière et du cerveau.

C’est entre le 2ème et le 5ème mois que la formation de neurones atteint son maximum; elle s’achève quelques mois après la naissance. Après leur apparition, certains neurones cheminent pendant des semaines jusqu’à leur point de destination. La formation et le cheminement des neurones provoque la croissance rapide du cerveau pendant les premiers mois de la grossesse.

La première ébauche du cortex (écorce cérébrale, substance grise recouvrant le cerveau) apparaît après six semaines. Peu à peu se développe le système nerveux. Autour de la 9ème semaine, les neurones commencent à former des synapses, c.à.d. un réseau de communication, des connexions entre les cellules du cerveau. Sans cette liaison, le cerveau ne peut transmettre aucune information.

FAUX: "Des ondes cérébrales sont mesurables dès la 6ème semaine"

Chaque cellule vivante, par exemple les cellules hépatiques, produisent des oscillations électriques qui ne sont toutefois pas comparables aux ondes régulières du cerveau. Celles-ci ne font leur apparition qu'au 6ème mois de grossesse.
cf. Brain_Waves.pdf (anglais)

Le développement de la sensibilité à la douleur

FAUX: "Dès la 7e semaine, l'embryon peut ressentir la douleur"

Dès la 8ème semaine après la fécondation, des irritations peuvent provoquer des mouvements réflexes de l’embryon. A 18 semaines, on a observé des réactions hormonales du stress. Les réactions ou les perceptions conscientes (perception de la douleur par exemple) sont toutefois impossibles avant la 24ème semaine, l’écorce cérébrale foetale (cortex) n’étant pas fonctionnelle avant. Il n'existe pas non plus d'ondes cérébrales régulières avant ce stade du développement.

Pour qu’il y ait potentialité d'une perception quelconque, il faut qu’il existe un minimum de cellules du cerveau dans le cortex, que ces cellules aient atteint un certain stade de développement et qu’un certain nombre de synapses (connexions entre les cellules) se soient formées. Entre la 24ème et la 30ème semaine, on observe un développement très rapide des synapses.

"Le cervelet n’atteint sa configuration finale qu’au 7ème mois. L’enveloppe (myélinisation) de la moelle épinière et du cerveau ne commence à se former qu’entre la 20ème et la 40ème semaine de grossesse. Ces développements du système nerveux doivent exister pour que le foetus perçoive la douleur" (Déclaration de la société de gynécologie américaine). "L’écorce cérébrale n’est pas fonctionnelle avant la 26ème semaine. En tout cas, il est inexact de parler d’une «perception» ou d’une «réaction consciente» du foetus." (Maria Fitzgerald, prof. de neurobiologie, Londres).

Pour que le foetus puisse percevoir ou avoir conscience de la douleur, il faut que l'information sensorielle puisse être transférée vers le thalamus et le cortex cérébral. Ce n'est pas possible avant la 24ème semaine. L'absence de connexions dans le cortex signifie que la perception de la douleur n'est pas possible avant 24 semaines. Report of the Royal College of Obstetricians and Gynaecologists, London, 2010

Sources
www.embryology.ch
Blechschmidt E. "Wie beginnt das menschliche Leben". Christiana Verlag, 1984
British Medical Association BMA 2008 "Fetal experience"
Bundesärztekammer. "Pränatale und perinatale Schmerzempfindung - Stellungnahme des wissenschaftlichen Beirates", 1991
Derbyshire SWG. "Fetal pain - a look at the evidence". American Pain Society Bulletin, 13:1-12, 2003
Derbyshire SWG. "Can fetuses feel pain?". Brit.Med.Journal, 332:909-912, 2006
Derbyshire S.W.G.,"Foetal pain?" Best Practice & Research Clinical Obstetrics & Gynaecology 24:647-655, 2010
Fitzgerald M. "Foetal pain: an update of current scientific knowledge. A paper for the Department of Health". London, Mai 1995
Fitzgerald M. "The development of nociceptive circuits". Nat Rev Neurosci. 2005 Jul;6(7):507-20.
Gardner C. "Is an Embryo a Person?". The Nation 249:557-559, 1989
Giannakoulopoulos X. et al. "Fetal plasma cortisol and β-endorphin response to intrauterine needling". Lancet 1994;344: 77-81
Glover V, Fisk NM. "Fetal pain: implications for research and practice". Br J Obstet Gynaecol. 1999;106:881-886
Grobstein C. "Science and the Unborn: Choosing Human Futures". New York: Basic, 1988
Hall E. "When Does Life Begin? An Embryologist Looks at the Abortion Debate". Psychology Today 23:42-46, 1989
Jaworski Prod."Thinking about the 'Silent Scream' ". Radiodokument mit Aussagen von amerikanischen Wissenschaftern. New York 1986
Lee S.J. et al. "Fetal Pain - A Systematic Mulidisciplinary Review of the Evidence". JAMA 294:947-954, 2005
Lloyd-Thomas AR., Fitzgerald M. "Reflex responses do not necessarily signify pain". British Medical Journal 313:797-798, 1996
MacLaren A. "Prelude to embryogenesis". In: Human embryo research: yes or no? The Ciba Foundation, Tavistock Publ., 1986
Mellor DJ., Tamara J. et al. "The importance of 'awareness' for understanding fetal pain". Brain Research Review  2005 Nov;49(3):455-71
Report of the Royal College of Obstetricians and Gynaecologists, London, 1997
Report of the Royal College of Obstetricians and Gynaecologists, London, 2010
Sagan C., Druyan A. "Is it Possible to be Pro-Life and Pro-Choice?". Parade 22.4.1990
Sass H.-M. "Wann beginnt das Leben?" Die Zeit, 30.11.90, S. 1044
Zimmermann M. "Schmerz beim Kind und Fetus: Neurophysiologie, Psychophysiologie und Ontogenese". In: Schmerz im Kindesalter. Hrsg. F. Petermann, S. Wiedebusch und T. Kroll. S. 25-45. Hogrefe-Verlag Göttingen 1994

nach oben

Fact Sheets