Avortement - Interruption de grossesse : Pour le droit au libre choix

Interruptions de grossesse 2008:

Communiqué aux médias : 6 ans sous le régime du délai

Comme dans les années précédentes, le nombre d'interruptions de grossesse concernant des femmes résidant en Suisse n'a pas augmenté, dans la 6ème année après l'entrée en vigueur du régime du délai, malgré la croissance démographique. L'augmentation légère du nombre total des IVG de 200 cas par rapport à 2007 est entièrement attribuable au "tourisme de l'avortement" venant de l'étranger.
Sans doute, cette évolution positive est due à la bonne accessibilité de toutes les méthodes contraceptives dans notre pays, en particulier à la vente sans prescription médicale de la contraception d'urgence ("pilule du lendemain") qui permet souvent d'éviter une grossesse non voulue. C'est seulement par un travail de prévention intensifié, surtout auprès des femmes migrantes, et par un meilleur soutien aux familles et aux femmes avec enfants qu'on arrivera à faire baisser encore plus le taux d'avortement déjà remarquablement bas en Suisse.

L'accès non bureaucratique à l'interruption de grossesse a permis qu'en Suisse nettement plus de la moitié des interventions (57%) se fassent très précocement, dans les 7 premières semaines de la grossesse, avec la "pilule abortive" (Mifégyne). À l'avenir, pour les interventions au-delà de 7 semaines, il faudra envisager d'élargir l'offre, en milieu hospitalier et en cabinet médical, de l'intervention chirurgicale ambulatoire sous anesthésie locale, méthode peu lourde et peu coûteuse.

Anne-Marie Rey
Avortement-informations (ex-USPDA)
++41 (0)31 911 57 94
arey@svss-uspda.ch

nach oben

Actualités